Sélectionner une page

Podcasts “Les observateurs”

Comment observer l’intérieur de la Terre sans (presque) jamais la creuser ?

Le Réseau sismologique et géodésique français Résif-Epos est une infrastructure de recherche nationale qui déploie en France métropolitaine et dans les DOM-TOM des centaines d’instruments modernes pour surveiller et comprendre la dynamique de la Terre interne, ses aléas naturels et d’origine humaine, et ses interactions avec l’atmosphère et l’océan.

Environ 200 scientifiques, ingénieurs et techniciens sont impliqués au quotidien dans l’installation et l’entretien des stations sismologiques, des antennes géodésiques (GNSS*) et des gravimètres, dans l’administration des bases de données, dans l’analyse des données et la recherche. Ils sont issus des 18 universités et organismes de recherche réunis dans le consortium Résif et collaborent au quotidien pour déployer, entretenir, développer et exploiter les données de ce formidable outil scientifique au service de la communauté mondiale des sciences de la Terre.

Ils ont choisi pour notre série de podcasts « Les observateurs », de vous faire découvrir en moins de 2 minutes l’un de leurs sujets de recherche favoris ou l’une de leurs activités principales au service de la communauté.

Ces podcasts sont  disponibles sur la chaîne YouTube de l’infrastructure de recherche Résif-Epos.

* GNSS : définition à ajouter dans le texte de la page web associée au podcast

Tectonique active : de la faille au séisme

Laurence Audin est géophysicienne à l’IRD, autrement dit l’Institut de Recherche pour le Développement, l’un des 18 membres du consortium Résif.  Après des études de physique à l’université, elle a suivi un master de géophysique appliquée à la Terre. Laurence est spécialiste de Tectonique active et s’intéresse aux séismes et aux failles qui les produisent. Elle travaille principalement sur l’identification de ces failles et sur l’analyse de leur potentiel sismique, c’est-à-dire leur capacité à produire de nouveaux séismes. Photo : Laurence Audin, géophysicienne, en Ardèche en janvier 2022 © V. Bertrand, Eost/Résif

Julie Albaric : sismologie et rivières souterraines

Julie Albaric est maître de conférences a Besançon, au laboratoire Chrono-Environnement. Elle est géophysicienne, spécialisée en sismologie, mais elle s’intéresse également à l’hydrogéologie et étudie les systèmes karstiques dans massif du Jura, qui accueille rivières souterraines, grottes et gouffres. Photo : Julie Albarie dans la cavité de Fontenotte (Doubs) © Benjamin Fores.

Pierre Sakic : géodésie et volcans

Pierre Sakic est ingénieur à l’Institut de physique du globe de Paris dans l’équipe des observatoires volcanologiques et sismologiques. Il coordonne les activités de surveillance autour des volcans français actifs en Guadeloupe, Martinique et à la Réunion. Photo : Pierre Sakic sur le navire Marion Dufresne lors de la campagne Mayobs23 à Mayotte © Xavier, médecin du bord lors de la campagne. A noter : la géomatique regroupe l’ensemble des outils et méthodes permettant d’acquérir, de représenter, d’analyser et d’intégrer des données géographiques.